mardi 16 septembre 2014

[Chronique]Un secret du docteur Freud ~ Eliette Abécassis

 

 
Titre : Un secret du docteur Freud
Auteure : Eliette Abécassis
Editeur : Flammarion
Nombre de pages : 192
 
Quatrième de couverture :
 
Vienne, mars 1938. S. Freud et sa fille Ana ont réuni les adhérents de la Société psychanalytique pour une session extraordinaire. Une soixantaine de membres ont répondu présent et se sont réunis autour du maître qui s'exprime devant eux, peut-être pour la dernière fois...
 
Mon avis :
 
 
Premier constat de ma lecture, je ne me doutais pas un instant de ce que j'allais lire ni même le style d'histoire que j'allais découvrir. Et je dois avouer que j'appréhendais un peu cette "fiction". Fiction ? Pas vraiment. Eliette Abécassis, accompagnée par sa mère dans le processus d'écriture, nous fait découvrir un pan de l'histoire de Sigmund Freud que j'étais bien loin de connaître ou même d'imaginer.
 
Ainsi, on se voit transporté dans le Vienne des années pré-guerre et pourtant, le climat anti-juif est déjà bien installé. Il fait même rage. D'autant que nous allons rencontrer tout au long de ce récit des personnages hauts en couleurs, ambigus et charismatiques. Empathiques, même pour certains. A commencer par Freud, tiraillé par ses propres problèmes, ses démons intérieurs, ses secrets, dont un, le centre même de cette histoire. Ces lettres qu'il veut absolument récupérer pour on ne sait quelle raison, jusqu'à le découvrir et on comprend d'autant mieux alors pourquoi il voulait les récupérer. Et quand on sait ô combien les instances de personnalité sont importantes dans son œuvre, on ne le comprend que mieux encore.
 
Lire ce récit, c'est se replonger dans le passé de l'œuvre freudienne, comprendre un peu plus comment lui sont venues ces grandes théories, nées de son esprit quelque peu torturés, il faut bien le dire voire instiguées par d'autres mais approfondies par ce psychanalyse. La psychanalyse, parlons-en. Véritable démon aux yeux des nazis, Freud tente par tous les moyens de la sauver. Au péril de sa vie, il le pourrait. Il n'en aura pas besoin car c'est là que l'ambiguïté de certains personnages entre en action. Des personnages controversés, énigmatiques mais pour l'un d'eux, totalement respectueux de son œuvre et qu'il  psychanalysera d'une certaine manière, lui permettant même d'évoluer à un niveau supérieur de conscientisation de l'œuvre freudienne et de son impact sur autrui, tout en restant très carré au niveau de ses intentions envers les juifs.
 
On est dans un style introspectif parfois, même si la narration se fait à la troisième personne. On parvient au travers de cette manière qu'a l'auteure de nous décrire l'environnement, les pensées de Freud et son entourage, à décrypter l'influence, l'ambiance presque l'odeur même qui émane des décors.
 
La brochette de personnages que nous dépeint Eliette Abécassis est riche, à commencer par Freud lui-même, sa femme mais aussi Marie ou encore Anton.
 
Bref, c'est un récit réussi, immersif et intelligent. Sans être un coup de cœur, c'est un livre qui me restera comme un excellent souvenir, que je vous recommande vivement.
 
 
 
2/6
 
Lu dans le cadre du Challenge 1% Rentrée littéraire 2014

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de faire vivre ce blog ! A très bientôt !

Mes livres sur Babelio.com