jeudi 2 août 2012

Le Souffleur : belle avancée

Ah, j'ai le feu sacré ! J'ai encore bien travaillé aujourd'hui sur le Souffleur de rêves. Malgré une partie de l'après-midi durant laquelle je n'ai pu écrire, j'ai tout de même aligné plus de 2000 mots encore !

J'ai procédé à quelques remaniements. Comme le titre l'indique, cela parle du Souffleur de rêves, communément appelé marchand de sable. Du coup, en y réfléchissant, je me suis dit qu'il fallait faire intervenir le souffleur très rapidement. Quoi de mieux donc que de lui offrir le prologue ? Ainsi, j'ai réécrit le prologue et l'ancien prologue est devenu le chapitre un. Cela me parait plus cohérent de la sorte et c'est plus mystérieux pour l'intrigue, je crois.

Aujourd'hui, j'ai donc avancé dans l'histoire. Le chapitre quatre est bouclé (le trois que je devais écrire donc ^^) et j'ai début le suivant. J'ai également rédigé le nouveau prologue dont je vous livrerai un extrait ci-après.

A ce moment précis, mon projet pèse 36k5 cec, soit plus de 6100 mots. Autant dire que j'ai vraiment bien avancé et que mon NaNo a bien débuté !

Pour vous faire plaisir, quelques extraits.

Extrait 1 : le nouveau prologue met en scène le Souffleur et un petit garçon

Alen dessina un oiseau sur le sable mouillé. D’un battement de cils, il lui donna vie. D’un mouvement gracieux, l’oiseau s’éveilla au monde extérieur et prit son envol dans l’immensité du ciel. Un petit garçon, les yeux ébahis, contempla le spectacle sans un mot. Une larme perla au coin de son œil. Alen la recueillit du bout du doigt.
— Que voudrais-tu qu’elle devienne ? demanda-t-il au petit garçon.
— Un arbre, monsieur, répondit-il, intimidé.
Alors, l’homme souffla sur la goutte et là où elle entra en contact avec la terre, elle prit forme pour devenir un arbre dont le feuillage ombragea le garçonnet.


Extrait 2 : qu'est-ce qu'un souffleur ?


— On fait le tour du propriétaire, lui proposa-t-il.
— Oh chic ! Comment vous vous appelez ?
— Alen.
— Enchanté, Alen, moi c’est Kévin.
— Bienvenue chez toi, Kévin.
— Ah ben, merci. Mais vous êtes qui au juste ? Et je suis où ?
— Je suis le Souffleur de rêves.
— Un Souffleur ? C’est toi qui fais tout ça alors ? demanda Kévin en désignant ce qui l’entourait du doigt.
— Pas exactement. J’invite les êtres comme toi ou tes parents à venir me rejoindre en ce monde. Là s’arrête mon rôle.
— Ben tu sers pas à grand-chose alors, se moqua Kévin, gentiment.
— Tu n’as pas totalement tort, mon jeune ami. Disons que je suis un passeur. Je vous fais passer toi et tes semblables de ton monde, au mien. Ensuite, chacun est libre de façonner cet univers comme bon lui semble.


Extrait 3 : bon voyage !


Bon voyage, petit, murmura Alen alors que le garçonnet s’envolait dans le ciel rougeoyant aux côtés du phénix à la crinière d’or et feu qui venait de prendre vie sous ses yeux.


Voilà ! J'y retourne, le LdT m'attend !

6 commentaires:

  1. Un phénix *-*
    J'aime beaucoup les extraits, et la douceur qui s'en dégage. :)

    Bravo pour ton avancée ! ^^

    RépondreSupprimer
  2. C'est magnifique et chargé de poésie... Bravo !

    RépondreSupprimer
  3. Bravo ! J'adore le premier extrait.

    RépondreSupprimer

Merci de faire vivre ce blog ! A très bientôt !

Mes livres sur Babelio.com