lundi 27 janvier 2014

[Chronique] L'Affranchie - Tome 3 de Lune Mauve ~ Marilou Aznar



Titre : L'affranchie (T3 de Lune Mauve)
Auteure : Marilou Aznar
Editeur : Casterman
Nombre de pages : 313 pages

Ce que vous y trouverez

- les mythes issus des périodes mésopotamiennes
- une dualité de mondes (entre le nôtre et Viridan)
- une héroïne contrainte de faire des choix , rattrapée par un monde qui la dépasse

Ce que vous n'y trouverez pas

- une fin heureuse
- des personnages noirs ou blancs, chacun a sa part d'ombre
- une histoire gentillette où tout le monde est beau et gentil

Quatrième de couverture 

Séléné Savel a découvert à la suite d'une série d'événements dramatiques que sa mère mystérieusement disparue, Iris, venait d'ailleurs : un monde parallèle, Viridan, où une ancienne civilisation mésopotamienne s'est perpétuée.

Après avoir vécu sur les deux mondes - Viridan et la Terre - bien des aventures qui lui ont valu une maturité nouvelle, Séléné pense reprendre normalement sa vie de lycéenne et se consacrer à sa relation avec Thomas, le musicien dont elle est amoureuse. Mais sa rivalité toujours vivace avec sa cousine Alexia la conduit à comprendre que ses ennemis, les sectateurs de Marduk, sont toujours actifs. Leur objectif : mettre la main sur la Foudre, une arme si puissante qu'elle pourrait mettre en danger la population des deux planètes.

Il faut absolument empêcher que la Foudre tombe entre de mauvaises mains. Quitte, elle en a conscience, à y sacrifier sa propre vie... 

Mon avis

Si vous n'avez pas lu les tomes un et deux, fuyez, pauvres fous ! SPOILERS inside !

Je l'attendais avec grande impatience. Et j'en ai eu pour mon argent, oserais-je dire. 
Du rythme, de l'angoisse, des coups d'éclats, de la romance (mais pas trop), des personnages intrigants, des voyages vers des contrées lointaines que ce soit dans notre monde ou dans celui de la mère de Séléné. Bref, autant d'éléments qui ont rendu cette lecture plus qu'agréables.

Avant de vous faire part de mes impressions, petit retour sur l'auteur.
Je la connais aussi pour fréquenter le même forum. Marilou a une plume fluide et agréable. Elle écrit bien et nous propose elle aussi de belles images, de beaux décors qui nous font vivre l'histoire. Deux tomes sont passés et le plaisir de la lire ne s'est pas amoindri. Au contraire. Retrouver ses personnages, les voir évoluer depuis tout ce temps fait qu'on partage aussi un peu de leurs aventures et c'est tant mieux.
Cela me rappelle ô combien il fut dépaysant de suivre les aventures d'Harry Potter. Et bien ici, c'est pareil. Je suis ravie de voir comment Séléné appréhende les situations dans lesquelles elle s'est fourée, bien malgré elle. Et qu'à chaque fois qu'elle tente de s'éloigner de sa nouvelle destinée, celle-ci se rappelle à son bon souvenir, et Viridan avec elle.

Ainsi, en passant de Paris jusqu'aux confins du Japon, Séléné doit combattre les disciples d'une secte qui tente de ramener Marduk parmi les vivants, sa chère cousine, Alexia, en tête.
Celle-là, quelle peste ! Elle aura bien caché son jeu et là encore, c'est un aspect que je n'avais pas totalement appréhendé, même si je me doutais qu'elle avait à voir dans cette histoire, je ne pensais pas à quel point elle était impliquée dans le possible retour de l'ennemi d'Ishtar, Marduk.

Vous l'aurez compris, Marilou nous a emmené bien plus loin que d'habitude. Plus loin encore que Viridan. Nous avons en quelque sorte remonté le temps, replongé au coeur de la Mésopotamie ancienne, de ses légendes, de ses mythes, de ses complots.

Le roman va et bien entre Viridan et notre monde. Ainsi, Cleo nous parle à Viridan mais je dois avouer que c'est peut-être cet aspect qui m'a le plus gêné. Autant, nous avançons vite et bien dans le quotidien de Séléné et sa découverte de la Foudre mais aussi de toute la situation rocambolesque qui devient la sienne, celle de sa famille et celle de Thomas mais de l'autre côté du Passage, cela parait moins évident. Moins tangible. Moins précis. 

Les révélations de ce tome sont nombreuses, les noms très fréquents. La quantité d'informations nouvelles à assimiler est énorme mais ce n'est pas un handicap. Loin de là. C'est même la richesse de ce tome, plus noir, plus dense, plus condensé, plus soutenu et surtout plus vif. Presque pas de répits pour s'en remettre que Marilou nous emmène déjà ailleurs. Pas de temps de s'apitoyer sur Séléné et ses mensonges à répétition pour Thomas. Le plus violent pour lui sera sans nul doute celui de la fin, avant qu'elle ne l'enjoigne à la laisser affronter l'ennemi avec Vadim. Celui qui détruit ses espoirs d'amour avec ce jeune homme qui a beaucoup sacrifié pour elle, aveuglé par ses sentiments. Et c'est là le point charnière du roman pour moi. C'est là que Séléné se rend enfin compte qu'elle ne pourra rien y changer. Elle fait partie de Viridan, quoi que celui lui coûte. Et quoi qu'elle veuille faire, elle est liée à elle, à Vadim, aux Messagères, à Ishtar, à la Lune Mauve. 

Et que d'émotions dans cette toute fin quand Elle s'adresse à elle, alors que les messagères sont si rares à entendre Sa voix. Et son retour sur Viridan. Encore un moment fort.

Alors, oui, j'ai aimé. J'ai adoré même ! Et j'espère que vous aussi, vous l'aimerez !
Moi, j'ai hâte de lire le dénouement à présent !
Vivement !
 

2 commentaires:

  1. je viens de le recevoir ! Je ne vais en faire qu'une bouchée je pense ! Très bel avis qui donne envie de se jeter dessus au plus tôt !

    RépondreSupprimer

Merci de faire vivre ce blog ! A très bientôt !

Mes livres sur Babelio.com